Le ponton MESH : nouveau dispositif scientifique à Montabo

Le ponton scientifique MESH, en cours d’installation sur la vasière de Montabo en mai 2022, depuis le sentier littoral.

Le ponton est actuellement en cours de montage et sera prochainement équipé de divers capteurs. Si cette passerelle semble ouvrir la voie du large, elle sera en réalité seulement longue de quelques dizaines de mètres (à terme, 43m.), de quoi permettre aux chercheurs d’effectuer des relevés et des analyses régulières pour observer en continu le développement de l’écosystème de mangrove qui s’installe actuellement sur le banc de vase de l’anse de Montabo.

Ce dispositif scientifique est déployé dans le cadre du projet scientifique MESH (rôle des Mangroves Et des flux hydroSédimentaires dans le maintien et le renouvellement des ressources Halieutiques), financé par le fond européen FEAMP Guyane.

Il s’intègre dans le projet de plateforme « Observatoire pluridisciplinaire de l’écosystème Mangrove ».

Livraison du bateau côtier Ayawende

Le nouveau bateau est adossé à l’équipe EDyLiC du laboratoire et au projet d’Observatoire pluridisciplinaire de l’écosystème mangrove. Il va faciliter l’accès aux zones d’études des scientifiques travaillant sur les questions littorales et côtières, pluri-thématiques, de la Guyane.

Ayawende aux Iles du Salut le 5 mai 2022

Le bateau est en aluminium. Il mesure 7,5 mètres de longueur pour un tirant d’eau de 47,5 cm. Il a été construit par les chantiers Pierre Hauchard de Saint-Nicolas de la Taille, près du Havre en Normandie, selon un plan original de Pierre Delion et sous maîtrise d’œuvre de la société Location Marine Service de Kourou. Equipé de deux moteurs de 135 chevaux, il est armé en 3ème catégorie, permettant une navigation jusqu’à 20 milles nautiques d’un abri.

Sa construction a été financée par le CNRS, l’Ifremer et la Préfecture de la Guyane. L’AFD (agence française de développement) apporte un financement de 150 k€ pour l’équipement scientifique.

+ Accès à la page dédiée
+ Point d’information du 6 mai 2022

Clara Ulrich, directrice scientifique adjointe d’Ifremer, ravie de tester la maniabilité du bateau lors de la
journée d’essais du 5 mai aux Iles du Salut.

MT180 : Paul-Emile Augusseau, candidat LEEISA de l’édition 2022

Paul-Emile Augusseau est doctorant au LEEISA dans l’équipe EDYLIC. Il réalise une thèse dans la discipline de la Biologie de l’environnement, des populations, et de l’écologie, sur le sujet : « Analyse des fluctuations du trait de côte mer-mangrove pour des bilans de vulnérabilité côtière et de séquestration du carbone. Approche par modélisation multi échelle et pluri-décennale de l’influence des processus hydro-sédimentaires et climatiques en Guyane Française ». Il mène ses travaux sous la co-direction d’Antoine Gardel (CNRS) et Christophe Proisy (IRD).

Il sera ce vendredi 18 mars à 14h30 à l’auditorium de l’Encre à Cayenne l’un des quatre candidats de la finale régionale du concours Ma thèse en 180 secondes organisé localement par l’École Doctorale de l’Université de Guyane, en partenariat avec Le CNES, le CNRS, l’EPCC les Trois Fleuves, la MGEN, Guyane la 1ere, Orange et la SARA.

+ Plus d’information : site web de l’Université de Guyane

****

+ MAJ 18 mars : Consulter le résultat du concours

Visite de parlementaires au LEEISA

Les trois parlementaires de l’Assemblée nationale étaient Fannette Charvier, députée du Doubs et référente du groupe de travail, Cécile Rilhac – députée du Val d’Oise et vice-présidente de la délégation aux outre-mer de l’Assemblée nationale, et Sylvain Templier – député de Haute-Marne, suppléant de Bérangère Abba, secrétaire d’Etat à la Biodiversité.

Les députés ont été reçus au centre IRD de Cayenne, route de Montabo, où est hébergé le LEEISA. Une présentation des installations et des laboratoires du centre de recherche leur a été proposée. Dans ce cadre ils ont visité les serres et terrariums du dispositif PLEEA qui abritent les modèles animaux grenouilles et papillons de l’équipe EEBA. L’après-midi, une sortie en mer a été organisée pour leur faire découvrir les thématiques d’études du littoral sous influence de l’Amazone.

Visite de parlementaires au LEEISA, les 29 et 30 novembre 2021