BUG : une expérience de sciences participatives en Guyane au service d’une meilleure connaissance de la biodiversité urbaine

20 avril 2021 par Administrateur
Au début de l’année 2021 a démarré un projet scientifique original, porté par le laboratoire EcoFoG de Kourou. Ce projet c’est BuG – Biodiversité urbaine de Guyane. Pourquoi est-il original ? Parce qu’il s’appuie sur une expérience de sciences participatives développée, pour la première fois à cette échelle, en Guyane.

Un sachet d’échantillons collectés par les élèves dans la cour du collège Henri Agarande de Kourou.

BuG est financé par les fonds européens Feder. Il s’inscrit dans la suite du projet BiNG et se concentre sur la connaissance des fourmis et champignons au sein des agglomérations. Son objectif est d’étudier la biodiversité urbaine pour assurer son suivi dans un contexte de modification des écosystèmes sous urbanisation croissante. Pour maximiser la collecte de données, BuG va coupler deux approches innovantes, les sciences participatives et le metabarcoding.

+ Article sur le démarrage du projet Feder BuG (site UMR EcoFoG)

+ Site web Fourmis et champignons de Guyane

+ Biodiversité, fourmis et Cie : mais pourquoi s’intéresser aux petites bêtes ? : Replay du premier webinaire BuG (4/11/2021)

+ Présentation du projet BuG (site EcoFoG)

Le projet Feder BuG est porté par l'UMR EcoFoG (Ecologie des Forêts de Guyane). Le LEEISA est partenaire pour l'axe de valorisation publique et l'interface sciences participatives