Lancement du living lab « Magellan » : pour des solutions fondées sur la nature en mangroves

20 décembre 2023 par Administrateur
Les "laboratoires vivants" (living lab i.e.) sont des dispositifs privilégiant la co-construction, entre chercheurs et autres acteurs de la société, d'une recherche appliquée à la gestion d'un territoire. En Guyane, le LL Magellan a été inauguré à Montsinéry-Tonnegrande le 13 octobre 2023. Il est l'un des onze living labs du programme national PEPR SOLU-BIOD/Solutions fondées sur la Nature.

La Guyane française, située dans le nord de l’Amérique du sud, est soumise au régime de dispersion sédimentaire du fleuve Amazone dont l’embouchure est située au Brésil, environ 700 km plus au sud. Sur ses 320 kilomètres de côtes s’étendent de larges bancs de vase qui sont un substrat idéal pour le développement massif des mangroves. Leur surface y occupe de 500 à 700 km2 suivant les cycles d’envasement.

L’impact de ces « forêts dans la mer » est considérable sur la vie des guyanais : modes de vie, socio-économie, culture et représentations. Outre leur impact sur l’aménagement côtier, elles ont un rôle clé au niveau des écosystèmes, qui s’étend des réseaux trophiques aux bilans carbone.

Un laboratoire vivant pensé autour de solutions fondées sur la nature

Dans ce contexte, le projet Magellan est pensé autour de solutions fondées sur la nature. Il a pour ambition d’utiliser la vitalité des forêts de mangroves pour répondre à des défis socio-environnementaux en Guyane française. Pour cela il va réunir sur des terrains de recherche tous les acteurs impliqués pour qu’ils apprennent et construisent ensemble ces solutions. Les enjeux sont de trois ordres :
– Anticiper la vulnérabilité physique du littoral,
– Anticiper la vulnérabilité écologique et biologique,
– Anticiper les changements dans la santé des mangroves et des populations humaines.

Le projet va avancer en impliquant les différents partenaires dans des groupes de travail coordonnés par une association locale engagée sur l’interface entre la science et la société (association Muntu Gwiyann). Les actions consisteront par exemple en la publication de bulletins d’information sur le suivi du littoral, la contribution aux plans de gestion des réserves naturelles, une modélisation des scénarios d’usage des mangroves ou encore l’évaluation des risques sanitaires liés aux insectes vecteurs de maladies ou d’inconfort ou la qualité des eaux.

Un rayon de 15 km autour de Cayenne

Pour faciliter l’opérabilité, le projet Magellan se concentre sur un rayon de 15 km autour de l’agglomération urbanisée de Cayenne. Les communes concernées sont Cayenne, Matoury, Montsinery-Tonnegrande, Rémire-Montjoly et Roura. Cet ensemble contient une superficie d’un peu plus de 10 km2 de mangroves, environ 12% de la mangrove guyanaise. Elle réunit une diversité des types fonctionnels de mangrove d’amont en aval des rivières et fleuves, avec des hauteurs pouvant atteindre 45 mètres, en bonne santé mais déjà sous surveillance concernant des invasions de chenilles, la mortalité des huîtres ou l’augmentation globale de la température des eaux.

Une diversité d’acteurs, engagés du montage de projet à la conception des solutions

Cette aire entre dans le périmètre d’intérêt d’acteurs tels que les Réserves naturelles du Grand Matoury et de Kaw-Roura, le Conservatoire du littoral, les scientifiques impliqués dans le programme FEAMP MESH, les suivis hydro-sédimentaires, les inventaires forestiers.

Tous ces acteurs se retrouveront au sein du projet, dans ses phases de montage et pilotage, sur le terrain et dans la conception des solutions. Cette synergie produira une montée en compétence collective au niveau régional sur le sujet des « SfN », les Solutions fondées sur la Nature.

Vue de mangroves à la Pointe Béhague, Guyane Française, 2006

Mangrove érodée sur une plage près de Cayenne en 2022.

Retrouvez le LL Magellan dans les Cahiers de l’Adaptation, éditions de la Fondation de l'Université de Guyane et de l'Ademe. Référence : Proisy, C., Gardel, A., Blanchard, F, Staquet. A. (2022). Mangroves et dynamique côtière sur le littoral des Guyanes, Les Cahiers de l'Adaptation aux Changements Climatiques sur le Plateau des Guyanes Université de Guyane / ADEME. 40 pages Les Cahiers de l'Adaptation N°3 Mangroves et Dynamique Côtière sur le littoral des GuyanesPublish at Calameo