Oyapock et Maroni, portraits d’estuaires amazoniens

24 mars 2021 par Administrateur
Parution ce 25 mars 2021 chez l'éditeur Quæ du livre d'Antoine Gardel et Damien Davy, avec la contribution de nombreux auteurs ayant travaillé dans le cadre du programme Feder Oyamar porté par le LEEISA.

La Guyane, délimitée par ses fleuves-frontières, l’Oyapock et le Maroni, est un territoire amazonien français d’Amérique du Sud, remarquable par la richesse de sa biodiversité. Le littoral guyanais, qui s’étend sur 350 km entre les estuaires de ces deux fleuves, est extrêmement instable, sans cesse modifié par des bancs de vase formés par les sédiments charriés depuis le delta de l’Amazone au Brésil qui se déplacent le long des côtes. S’y développe une mangrove, parmi les mieux préservées au monde, au cœur d’enjeux écologiques considérables du fait de son rôle de nourricerie et de nurserie pour de nombreuses espèces et de sa capacité à stocker le carbone.

Très productives en matière de pêche, les franges maritimes guyanaises subissent de fortes pressions sur les ressources halieutiques tandis que de nombreux changements socio-environnementaux s’opèrent sous l’effet d’une forte croissance démographique et de migrations humaines importantes. La Guyane doit ainsi relever aujourd’hui de nombreux défis environnementaux, humains et économiques.

Cet ouvrage, richement illustré, est à la fois une vitrine du littoral guyanais et de ces estuaires exceptionnels, et une invitation à repenser les interactions entre l’homme et son environnement.

Ouvrage réalisé en partenariat avec le Laboratoire écologie, évolution, interactions des systèmes amazoniens (CNRS –IFREMER-Université de Guyane) et le soutien du FEDER FSE Guyane.

+ Voir le livre sur le site de l’éditeur

+ Voir le dépliant promotionnel et bon de commande

A lire aussi