Les cybercafés de la forêt

09 février 2021 par Administrateur
François-Michel Le Tourneau est géographe au CNRS. En mission auprès des orpailleurs clandestins de Guyane, il nous parle dans un récent post de la « révolution Internet » qui gagne le cœur de la forêt.
Antenne au milieu de la forêt, utilisant la trouée de la rivière

Après une année d’interruption pour cause de pandémie de Covid-19, François-Michel Le Tourneau est retourné en Guyane pour une nouvelle mission auprès des orpailleurs clandestins. Il publie sur son blog des 7 bornes, édité par CNRSLeJournal, un nouvel article dédié à la « révolution Internet » qui gagne le cœur de la forêt et du business des cybercafés qui y fleurissent, « savant mélange de high-tech, de débrouillardise et de précarité absolue ».

+ Voir la suite de l’article sur le blog des 7 bornes de CNRSLeJournal

Ces missions au long cours auprès des orpailleurs s’inscrivent dans le cadre du programme GUYINT, auquel participe également le LEEISA. Le programme GUYINT est financé par l’agence nationale de la Recherche et porte sur la compréhension de la notion de « grands espaces », et de « confins », qui loin des centres de décision des Etats peuvent sembler échapper aux règles d’organisation du monde contemporain.

+ Présentation plus complète du projet GUYINT sur le site de l’ANR

+ Voir le dernier article de ce site au sujet du programme ANR GUYINT

A lire aussi